L’île abandonnée

Le 12/07/2007

La nuit a été courte: il est huit heures, et à peine sortis de la tente, nous aperçevons quelqu’un sur notre embarcation. c’est le père de Ganou, venu pour réparer le pédalo et déjà à pied d’oeuvre . Tant pis pour le petit-déjeuner, nous le rejoignons dans sa tâche et parvenons à dépanner notre système de roue à aube.

Au bout d’une heure les mains dans le cambouis, nous voilà repartis ! Merci Jean-Claude !

Sur les indications de l’équipage de l’Amarante rencontré la veille, nous accostons une grande île au milieu de la Loire. Les bateliers tenaient à ce que nous visitions la maison abandonnée qui s’y trouve, et qu’ils appellent « la maison glauque ». Ils nous conseillaient même de la découvrir de nuit. Nous l’avons finalement visitée de jour: la première pièce fait cinq mètres sous plafond, avec une immense cheminée à faire cuire un boeuf. Tout est délabré.

Puis la chambre, tapissée de sinistres corbeaux noirs… A l’étage, je tente d’atteindre une salle quand soudain, le tas de détritus sur lequel je marche traverse le plancher, laissant apercevoir cette fameuse chambre tapissée de corbeaux noirs: nous n’irons pas plus loin.

Nous finissons par le meilleur, la cave. Totalement noire (et cette fichue lampe torche qui n’a plus de piles…), nous distinguons juste dans les coins l’entrée de petits tunnels… Mais nous n’osons pas nous y aventurer: nous ne saurons jamais à quoi ils mènent !

Nous ressortons sûrs d’une chose: jamais nous n’aurions pu la visiter de nuit, cette maison qui porte bien son nom…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s