Chez Rafa’

Le 16/07/2007

Nous remontons la passerelle – glissante et instable – qui relie le ponton à la terre ferme. Il nous faut maintenant trouver un endroit où bivouaquer. Il pleut, et les berges sont tantôt bétonnées, tantôt goudronnées. Sur plusieurs centaines de mètres, seule l’exploitation d’un maraîcher suscite notre intérêt: nous pourrions dormir à l’intérieur de son immense serre.

Mais le destin en a voulu autrement: nous croisons le petit Rafaël et son papa, en balade. Intrigués par notre embarcation, puis stupéfaits par les histoires que nous leurs contons, ils nous invitent spontanément à dormir chez eux ! La maison est trop modeste pour nous accueillir, mais nous pouvons planter la tente dans le jardin. Nous pouvons aussi profiter de la douche, des sanitaires et de la cuisine: que demande le peuple !?

Nous passons une excellente soirée en leur compagnie. Nous trinquons à leur générosité, à notre rencontre, et à notre réussite: demain, nous serons à Nantes.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chez Rafa’ »

  1. Ping : Merci encore | Morgui-sp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s