La construction du radeau

La construction du radeau fait suite à un premier essai, un rafiot fait de bidons, de bric et de broc :
.

Radeau de fortune Radeau de fortune Radeau de fortune

Radeau de fortune

Instable, prenant l’eau, peu spacieux, ce « prototype » ne nous aurait probablement pas emmené à destination. Apprenant de nos erreurs, nous avons établi un cahier des charges relativement lourd et précis pour la construction du nouveau. Il devait notamment :

____– être assez solide pour résister à un périple de 300 kilomètres
____– pouvoir supporter le poids de deux personnes et de leur matériel (environ 200 kg)
____– être suffisamment stable pour que nous puissions y tenir debout
____– être assez spacieux pour que nous puissions dormir dessus
____– être assez léger pour que nous puissions le soulever à deux (cette close ne sera finalement pas respectée)
____– disposer de plusieurs moyens de propulsions, alternatifs et complémentaires et avancer de 5 kilomètres/heures en moyenne

Pour satisfaire aux deux premiers points et assurer la solidité autant que la flottabilité, nous avons opté pour des flotteurs faits de tubes en PVC destinés normalement à l’assainissement et à l’évacuation des eaux usées. C’est mon père qui, observant un chantier, eut cette idée.

Je rédigeai une lettre de motivation, et nous rencontrâmes le chef du chantier qui accepta de nous sponsoriser et de nous fournir quatre tuyaux en échange de quoi le nom de sa société, la Colas, apparaîtrait en lettres visibles sur le radeau.

D’une longueur de 3 mètres et d’un diamètre de 30 centimètres, leurs volumes étaient donc de 0,212m³ (V = π x (Rayon)² x h = 3,14 x 15² x 300 = 212 000 cm³). (Merci à JB qui m’a transmis ce lien vers un site spécialement conçu pour calculer la flottabilité d’un radeau !). Chaque tube pesant 33 kg, ils pouvaient porter chacun, en théorie, environ 180 kg. Pour le vérifier (et pour tester l’imperméabilité des bouchons), nous fîmes un test grandeur nature… dans la piscine des voisins !

Test en eaux vives

Les flotteurs furent vraiment la base de tout le reste. Nous construisîmes autour une robuste plate-forme en bois à l’aide de pièces de charpente et de planches de palettes. Les palettes furent celles ayant servi au transport de meubles pour un supermarché, elles mesuraient 3 mètres elles-aussi.

construction radeau

Construction radeau 2

Plateforme radeau

Nous fixâmes la largeur du radeau à 2 mètres, de sorte à pouvoir le transporter sur une remorque sans enfreindre le code de la route. La surface du radeau atteignant alors 6 m².

Largeur remorque

Sur la partie arrière du radeau, nous avons installé un système de pédalo: un vieux cadre de vélo censé entraîner une roue à aube. Ganou était (et est toujours) féru de cyclisme. Champion régional, il parcour(ai)t des centaines de kilomètres chaque semaine au guidon de son vélo en carbone, remportant des courses, s’amusant à descendre des côtes pour mieux les remonter. La force motrice, ce n’était pas mes petits bras: c’était ses cuisses !

Ganou vélo

Notre principale difficulté fût la mise en place d’un guide pour la chaîne  En raison de la distance entre le plateau et le pignon, la chaîne sautait en l’absence de dérailleur.

Bricolage radeau

L’expérience nous appris, trop tard, que notre roue à aube était disproportionnée: les pâles, bien trop grandes, infligeaient à la chaîne une tension que les maillons ne pouvaient supporter. Il vaut mieux une petite roue qui tourne vite plutôt qu’une large roue qui tourne lentement…

Sur la partie avant… rien ! Absolument rien ne devait dépasser, afin que nous puissions éventuellement dormir sur le radeau. Les taquets d’amarrage furent fixés à l’arrière pour cette raison.

Le mât, en bambou, était démontable, simplement glissé en bas dans un orifice et tenu en haut par deux haubans et la drisse (qui servait aussi d’étai). Nous choisîmes un gréement à voile carrée, sur le modèle des bateaux de Loire (telle la Vigeane des bateliers de la Vienne). Une housse pour balançoire, en forme de prisme triangulaire et en plastique transparent, pouvait être montée sur la vergue pour protéger l’ensemble du radeau des intempéries.

Voile carrée

Nous fabriquâmes un gouvernail qui se révéla inefficace en raison de notre faible vitesse par rapport au courant.  Il fût retiré et nous décidâmes que l’un d’entre nous s’occuperait de la propulsion tandis que l’autre aurait à charge la direction, à l’aide d’une rame. Nous inversions les rôles aussi souvent que nécessaire, en fonction de la fatigue notamment. Je mis un point d’honneur à pédaler autant que Ganou, en termes de temps; en revanche, il a incontestablement pédalé plus que moi en termes de distance !

Enfin, nous plaçâmes des cônes de Lübeck à l’avant des tubes pour offrir un meilleur profil hydrodynamique. En réalité, ils jouèrent surtout le rôle de pare-chocs et protégèrent les tubes de nombreuses voies d’eau…

Cône de Lübeck

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire =)

Publicités

6 réflexions au sujet de « La construction du radeau »

  1. Ping : Deux Morgans sur un radeau | Morgui-sp

  2. Salut Morgan,
    votre projet est génial et nous avons le même avec quelques amis, est ce que tu accepterais de discuter un peu pour nous donner des conseils, notamment sur la roue à aube. Je te laisse mon courriel jbtov@hotmail.com.
    Merci et à bientôt.
    JB

  3. salut les MORGANS!
    Bravo pour votre expédition et votre ingéniosité!
    je suis également intéressé pour des renseignements sur la roue à aube
    est-ce le diamètre de la roue ou la largeur des pales? (perso , je pense à la deuxième hypothèse).
    nous , c’est pour une course entre ville voisine sur le Tarn à Reynies(82) tous les premiers week – end de septembre. cette année, chacun doit se construire son embarcation…
    veuillez me tenir au courant merci.
    florentlucetcie@hotmail.fr

  4. Bonjour,

    super présentation, votre expédition a du être super sympa !
    merci pour avoir partagé ces moments
    Serait-ce possible d’avoir les contacts que vous avez eu chez colas, nous recherchons aussi des tubes de ce genre

    merci d’avance
    Cordialement
    pousset.thibault@hotmail.fr

  5. Bonjour !
    Votre projet est vraiment génial, je pense faire a peu près le même pour moi, j’aurai besoins d’aide, pouvez me contacter a l’adresse suivante ? J’attend une réponse avec impatience a bientôt.
    samsam.s.b@gmail.com

  6. Ping : Deux Morgans sur un radeau | Morgui-sp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s