Panne mécanique, bug linguistique

Le 11/07/2007

Nous cassons le dérailleur du pédalo juste après Chinon. Nous nous laissons dériver jusqu’à une zone marécageuse rive gauche. C’est dans ce bourbier que Valérie, jeune journaliste à la Nouvelle République de Chinon, vient nous rencontrer. Munie de bottes, elle parviendra non sans mal à nous atteindre pour nous interviewer :

Sans pédalo, nous luttons pour atteindre Candes-Saint-Martin, où la Vienne se jette dans la Loire. Un homme nous observe apponter, puis vient à notre rencontre : il répète toutes ses fins de phrases ! Se tint à peu près ce dialogue :

– “Excusez-moi, vous n’auriez pas vu des canoës rouges, canoës rouges ?”

– “…Non, nous n’avons pas vu de canoës rouges…”

– “Ils sont partis vers quinze heures, quinze heures”

– “Non non, on ne les a pas… vus vus !”

– “Vous avez forcément dû les croiser, croiser !”

– “Nous n’avons croisé personne personne !!!”

Publicités

Une réflexion au sujet de « Panne mécanique, bug linguistique »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s