Protéger son campement. Ou pas.

Le 10/07/2007

Nous installons notre campement au bord de l’eau, sur le chemin herbeux qui longe la Vienne. Nous dinons tranquillement quand soudain, une moto-cross passe à fond entre nous et notre réchaud à gaz ! Il aurait pu nous tuer ce con ! Par précaution, nous décidons de barrer le chemin, de part et d’autre de la tente, avec des branches de bois.

Le lendemain matin au réveil, un détail me turlupine: il y a quelque chose qui cloche, mais quoi ? Le radeau est toujours là, ce qui manque en revanche… ce sont nos barricades en bois ! Quelqu’un a donc rôdé autour de la tente cette nuit…

Publicités

Une réflexion au sujet de « Protéger son campement. Ou pas. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s