Vieux con

Le 18/07/2007

Nous atteignons le petit port de la Grimaudière (rive gauche en remontant) et décidons d’y laisser le radeau pour la nuit (nous dormons chez Fabien, le frère de Ganou). Nous nous glissons entre deux voiliers stationnés à quai et nous amarrons au ponton. Nous sommes en train de ranger nos caisses de matériel quand un marin d’eau douce, polo Lacoste, pantacourt en toile et chaussures bateaux, nous apostrophe :

« – Vous n’avez pas le droit de vous mettre ici ! »

« – Pour commencer, bonjour… Veuillez nous excusez, mais nous n’avons pas vu de panneaux d’interdiction. »

« – Et bien moi je vous le dis, c’est interdit ! »

« – Où se trouve la capitainerie ? Nous allons demander l’autorisation, c’est juste pour la nuit. »

« – Il n’y a pas de capitainerie, vous dégagez de là, c’est tout ! »

« – Est-ce vous le responsable ? Parce que nous venons de Châtellerault avec notre radeau, nous ne faisons de mal à personne, nous voulons juste le stationner ici en sécurité pour être sûr de le retrouver demain matin… »

« – J’en ai rien à foutre de votre… machin là, ici c’est réservé aux voiliers ! »

Et levant mes yeux vers notre drap de toile soigneusement cargué sur sa vergue…

« – Monsieur, ne m’obligez pas à déferlez ma voile pour vous prouver que ce « machin » est bien un voilier ! »

A notre retour le lendemain matin, le radeau était toujours à quai…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s