Première rencontre, première histoire d’Amour

Les premiers pèlerins que je rencontre sont français. Amélie a 23 ans, elle est Rochelaise et elle est belle comme le jour. Marco a un an de plus, il vient de Bordeaux et il est drôle comme un clown.

Ils se sont rencontrés l’an passé en faisant le pèlerinage de Compostelle; partis seuls chacun de leur côté, « ils se sont trouvés au bord du chemin… » comme l’aurait dit Michel Fugain.

Alors pour célébrer leur un an de vie commune, ils ont décidé de refaire le chemin, main dans la main.

« C’est un beau roman, c’est une belle histoire,
C’est une romance d’aujourd’hui… »

Peut-être que moi aussi je rencontrerai l’Amour en chemin…

Publicités

Décalage horaire

Dur dur le réveil ce matin. C’est l’aubergiste qui m’a sorti du lit, tous les autres randonneurs étaient déjà partis !

Il faut dire que je dois m’adapter à un nouveau rythme. Hier encore je travaillais comme serveur dans un petit restaurant, le Duque de Frias à Miranda de Ebro. Je me levais vers 10 heures, et j’embauchais à midi. Je finissais à 16 heures, puis je reprenais mon service à 20 heures. Je débauchais, selon l’affluence, vers deux heures du matin.

Le pèlerin, lui, se lève vers cinq ou six heures pour profiter de la fraîcheur matinale. Il marche jusqu’en début d’après-midi, et se repose aux heures les plus chaudes. Le soir, il est couché à 21 heures, 22 heures dernier carat !

Je n’ai parcouru que quelques kilomètres, et je subis pourtant un décalage horaire de cinq heures !

Le matériel pour Compostelle

Je dresse ici la liste exhaustive du matériel que j’ai emporté dans mon sac à dos. Puisse-t-elle servir à d’autres que moi…

1) Chemin faisant :

– un bâton de marche (télescopique)

– une paire de chaussure de marche (pas neuves !)

– une gourde (50 Cl)

– un bob

– (un foulard bandana)

– une paire de lunettes de soleil

– un livre guide

– une carte routière

– une ceinture ventrale renfermant :

…..– mon téléphone portable

…..– un appareil photo

…..– un porte-monnaie

…..– ma carte d’identité

…..– ma crédential

2) D’un vêtement l’autre :

– 3 T-shirts

– 2 pantacourts

– 1 pantalon

– 1 pull polaire

– 4 boxers

– 4 paires de chaussettes

– une paire de tongs en plastique

– un K-way

3) Pour le bivouac :

– un tapis de sol

– un sac de couchage

– une lampe frontale

4) Les ustensiles :

– un couteau suisse

– une fourchette

– une cuillère

– un Tupperware

– une ration alimentaire (de type lyophilisée)

– un paquet de barre de céréales (à racheter chaque jour)

– un fruit (à racheter chaque jour)

– (des fruits secs ou pates de fruit)

5) Le nécessaire de toilette :

– un shampoing gel douche

– un rasoir + lames + mousse à raser

– une brosse à dent + dentifrice

– un peigne

– une serviette

– un savon de Marseille (pour la douche ET la lessive)

– des préservatifs

6) La trousse à pharmacie

– des dolipranes

– un spray anti-moustiques (double action : répulsif et apaisant)

– des comprimés anti-diarrhéiques + des comprimés laxatifs

– un jeu de pansements (dont pansements double-peau)

– un spray désinfectant

– de la crème solaire

– de la crème pour les pieds

– une aiguille

7) Autres indispensables

– un rouleau de papier toilette

– un paquet de mouchoir

– un briquet

– un sac plastique

– une couverture de survie

– une gourde de secours (pleine !)

– une montre

– le chargeur du portable

– le chargeur pour l’appareil photo

– 3m de cordelette

– 3 pinces à linge

– un carnet + un stylo

==> Poids total du sac ≈  8,5 Kg

NB: – On dit que le poids du sac ne doit pas dépasser le cinquième du poids de celui qui le porte…

…….– Veillez à bien équilibrer votre sac. Placez les éléments les plus lourds au fond, de sorte à ce que le poids repose sur les hanches (sur les os davantage que sur la musculature)

…….– N’oubliez jamais cette règle d’or: « Tout ce que tu prends, tu le portes ! »